COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésPolitique

Célestin Le Roy Gaoumbalet conserve le perchoir

Tapis rouge au Palais de l’Assemblée nationale à Bangui, ce mardi 3 mai 21011, pour accueillir les nouveaux députés, ceux élus à l’issue des scrutins des 23 janvier et 27 mars dernier. Cette 5ème législature s’ouvre par une session extraordinaire. A l’ordre du jour, la mise en place d’un nouveau bureau et des groupes parlementaires.

Célestin Le Roy Gaoumbalet, député de Bambari 2 et candidat à sa propre succession, a été reconduit sans difficultés majeures à son poste de président de l’Assemblée Nationale. L’autre candidat qui lui disputait le perchoir est l’ancien ministre des Télécommunications, Thierry Savonarole Maléyombo, élu député du 7ième arrondissement de Bangui. Il s’agissait là d’une lutte interne au KNK, tous deux étant du parti au pouvoir.

Cette élection du président de l’Assemblée nationale pour cette 5ième législature est intervenue en début d’après-midi. Immédiatement après les travaux ont été suspendus. Ils reprendront mercredi 4 mai pour l’élection des autres membres, vice-présidents, secrétaires et présidents de commissions parlementaires, devant compléter le bureau du parlement.

92 députés sur 105 ont pris part à ce démarrage des travaux en présence des membres du gouvernement et de certains députés de la législature sortante. Les 13 autres députés dont les suffrages ont été invalidés par la Cour Constitutionnelle à l’issu du 1er tour des élections repartiront pour une nouvelle élection. Parmi les 92 présents, certains risquent également de reconquérir, quand la Cour constitutionnelle se sera prononcée sur les contentieux du 2nd tour.

Ce nouveau parlement centrafricain ne comporte aucun député de l’opposition. Cette dernière s’est retirée après le 1er tour des élections du 23 janvier, dénonçant une faraude massive, voulant favoriser le président Bozizé et son parti le KNK.

Les travaux de cette 1ère session extraordinaire de la 5e législature seront clôturés le 18 mai prochain.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères