COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésPolitique

Clôture du recensement électoral, fraudes à Kpéténè 2

Les inscriptions sur les listes électorales prennent fin le dimanche 18 avril 2010 sur l’ensemble du territoire centrafricain. Mais cette opération s’achève sur fond d’irrégularités.

Les superviseurs des comités locaux de la Commission Electorale Indépendante (CEI) du 6ème arrondissement de Bangui, ont découvert le samedi 16 avril 2010 des fraudes sur les listes électorales au quartier Kpéténè 2.

Selon maître Denis Modémadé, un des électeurs du coin, interrogé par Radio Ndeke Luka, le recensement électoral se faisait avec le concours des chefs de quartier, par la méthode dite de « porte à porte », contrairement à ce qui se passe en 2010.

Il précise que des cas de fraudes sont signalés dans son quartier : reconduction d’électeurs décédés, inscription de ceux en voyage, et d’autres venus des quartiers environnants.

Théophile Gondala, commissaire au comité local du 6e arrondissement de Bangui a confirmé ces cas de fraude à Radio Ndeke Luka. Il a affirmé que certains agents ont été manipulés par des candidats aux législatives. Mais la situation est déjà maîtrisée, conclut-il.

Rappelons que ces recensements ont débuté le 12 avril 2010. C’est une étape, selon certains observateurs de la vie politique en Centrafrique, importante dans l’accomplissement des élections groupées, fixées pour le 16 mai 2010.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères