ActualitésSanté

©RNL/ Stéphane Andjoyo
Germain Piamalet, directeur du Centre de prise en charge de drépanocytose

RCA : Plus de 100.000 personnes souffrent de la drépanocytose

Des sources hospitalières, environs 100.000 personnes sont affectées par la pathologie de drépanocytose, a  relevé samedi 13 octobre à Bangui Germain Piamalet, directeur du centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose.

La lutte contre la drépanocytose dans un contexte de difficile prise en charge a mobilisé en fin de semaine autour de la table les responsables, quelques malades ainsi que les partenaires de la République Centrafricaine pour traiter de la question.

La rencontre s'est déroulée au Centre d'Information et de Documentation sur le SIDA à Bangui. Les responsables de la lutte ont présenté leur stratégie de facilitation de la prise en charge des personnes vulnérables.

Le défaut de prise en charge affecte l’économie des parents des drépanocytaires comme l’indique Francis Boytambo, un des parents. « Lorsque l’enfant fait la crise, il souffre de douleur partout. Et quand il est hospitalisé pour trois jours, le parent peut dépenser facilement 100.000Fcfa même plus », a-t-il expliqué, avant de préciser qu’au-delà de 15 ans le malade est référé au centre drépanocytaire.

Selon Germain Piamalet, le nombre des drépanocytaires à travers le pays ne cesse d’accroitre. « Si nous prenons le cas de notre pays la République Centrafricaine pour une population d’environ 5 millions d’habitants, nous avons environs 100.000 drépanocytaires, si nous prenons rien que la ville de Bangui nous avons 20.000 drépanocytaires » a-t-il expliqué.

Selon lui, le centre ambitionne prendre en charge tous les drépanocytaires, mais les obstacles ne manquent pas. « Le centre à vocation de prendre en charge tous les drépanocytaires quel que soit leur âge. Malheureusement, c’est un centre qui vient d'être opérationnel, nous n’avons pas assez de personnel et à cela s’ajoute le manque d’équipement » s’est-t-il plaint.

Il souhaite une implication de tous pour le succès de la lutte contre cette maladie. « pour lequel  nous voulons discuter avec les parents des drépanocytaires, les partenaires et voir quel mécanisme mettre en place pour alléger la souffrance des drépanocytaires » a-t-il lancé.

Le centre de lutte contre la drépanocytose a été lancé en juillet 2018 à Bangui et prend en charge 165 patients sur 100.000 personnes.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères