ActualitésSanté

©RNL / Stéphane Andjioyo
Position de la sous préfecture de la Basse Kotto, le 11 juin 2019

Basse Kotto : La malnutrition aigüe tue les enfants de moins 5 ans à Mingala faute de médicaments

La situation sanitaire est déplorable à Mingala dans la Basse Kotto. La malnutrition aigüe sévère frappe des enfants de 0 à 5 ans. Près de 400 enfants de moins de 5 ans sont morts de cette maladie depuis le début de l'année faute de prise en charge sanitaire correcte.

"Depuis le début d'année sur 476 cas enregistrés, 378 enfants de moins de 5 ans sont décédés de cette maladie", a précisé Adonis Kongoula, chef de centre de santé par intérim de Mingala. Des statistiques enregistrées entre janvier et mai 2019.

Selon le chef de centre de santé, "la situation actuelle dans la sous-préfecture de Mingala est très précaire" expliquant qu'il n'y a pas de "médicaments dans les 9 formations sanitaires".

En plus de la malnutrition aigüe sévère, "les maladies récurrentes sont le paludisme avec 580 cas enregistrés en 2017-2018 pour 278 décès dans le rang des mineurs, la diarrhée sanglante et la fièvre typhoïde".

Face à ce danger, les habitants de la ville de Mingala appellent le gouvernement et les partenaires au secours.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères