ActualitésSanté

Le programme de vaccination en RCA fléchit

Les objectifs contenus dans le plan pluri annuel complet du Programme Élargi de Vaccination (PEV) sont en dessous des indicateurs fixés. C'est la conclusion sur laquelle se sont accordés vendredi 19 mars 2011, les experts en santé publique de Centrafrique. Ils l’ont fait à la clôture de leurs travaux sur l’évaluation à mis parcours sur le PEV à Boali (95 kilomètres nord de Bangui).

Le but des assises selon docteur Rock Ouambita Mabo, Directeur du PEV, a été « de porter un regard critique sur les activités réalisées ou non, pour identifier les forces et faiblesses dans la lutte contre les maladies infanto-juvéniles ».

« Au cours de notre évaluation à mis parcours du février », déclare Dr Ouambita Mabo, « le programme s’est confronté à de sérieux problèmes de mobilisation, ce qui n’a pas favorisé la mise en œuvre de certaines activités prévues ». Le directeur du PEV affirme que « le gouvernement centrafricain, qui se trouve être le premier bailleur dans ce programme, n’a pas honoré ses engagements ».

Il ajoute que « ces insuffisancesqui  ont un impact direct sur le programme, se font encore ressenties lors des évaluations des mois suivants ». Toutefois, les experts « les ont corrigées, intégrées et planifiées pour les prochaines phases », indique-t-il.

Le plan a été élaboré pour une période de 5 ans, conformément aux Objectifs du millénaire pour le développement. Les fréquentes maladies dont souffrent les enfants centrafricains sont entre autres le paludisme, les fièvres jaunes ou typhoïde, la diarrhée, la rougeole, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères