#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSanté

Des maladies chroniques non prises en compte par les politiques

Plus de 60 % de personnes décèdent dans  les pays pauvres à cause des maladies non transmissibles notamment diabète, cancer et les tensions artérielles. Ce constat est fait  par l’Organisation Mondiale  de la Santé (OMS).

Selon le docteur Justin Ndoyo, interrogé par Radio Ndeke Luka, ces maladies dites chroniques n’ont pas été prises en compte à temps par le gouvernement centrafricain et, font des ravages au sein de la population. L’erreur selon lui, est de mettre l’accent sur les autres maladies telles que la tuberculose le VIH-SIDA et le paludisme et d’ignorer celles qui tuent tout autant.

La République Centrafricaine à l’instar de la communauté internationale, a célébré la journée mondiale de la santé sur le thème « mille villes, mille vies ». Ce thème fait allusion aux problèmes de santé liés à la croissance démographique dans les villes du monde.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse