#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSanté

Des progrès dans la lutte contre le paludisme en RCA

La 4ème journée Mondiale de paludisme est célébrée ce 25 avril dans le monde et en Centrafrique. La journée est célébrée sous une note de satisfaction dans le pays.

Les progrès réalisés ces dernières années ont permis de réduire le taux de morbidité et de mortalité liés à cette maladie. Selon le docteur Jean Méthode Moyen, chef de service de lutte contre le paludisme, interrogé par Radio Ndeke Luka, « ce progrès se justifie entre autres par la réduction de l'effectif de malades pris en charge, le taux de mortalité des enfants de 0 à 5 ans qui est passé de 14% à 5 voire 3,5%, l’utilisation élevée des moustiquaires imprégnées et le taux de morbidité a chuté de 31% à 26% .  Nous ne pouvons pas dire que nous avons déjà réussi à 100%. Mais nous sommes cependant optimistes, car depuis 2007, nous avons eu à distribuer plus de 2.900.000 moustiquaires imprégnées d’insecticide à la population », a martelé le médecin. Il a rassuré que plus de « 80% des enfants de moins de 5 ans sont présentement mis à l’abri du paludisme ».

S’agissant des décès liés au paludisme, le docteur Jean Méthode Moyen a affirmé que « des études menées par le Complexe pédiatrique de Bangui ont révélé que le taux de morbidité est passé de 14% en 2004 à 5,4% en 2009 ». Très optimiste, le médecin lâche que « pour l’instant le paludisme simple ne tue plus en Centrafrique. Mais la plupart des cas mortels sont ceux liés au paludisme grave ».

En dépit de ce progrès, plusieurs actions restent cependant à mener par le gouvernement centrafricain afin d’atteindre les OMD (Objectifs du millénaire pour le développement) d’ici à 2015. Selon le document tous les pays du monde doivent enregistrer zéro décès lié au paludisme.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse