ActualitésSciences et techniques

La France octroie 475 millions de francs CFA pour appuyer trois préfectures

La France octroie une enveloppe de 475 millions de francs CFA (724.133 Euros) à deux ONG, Solidarité Internationale et Triangle Génération Humanitaire œuvrant dans les zones en difficulté en République Centrafricaine.

Les documents ont été signés ce jeudi entre l'ambassade de France à Bangui et les deux ONG en présence de plus d'une dizaine des personnes. Le Projet Solidarité International bénéficie d'une subvention de 213 millions F CFA (325.000 Euros) alors que le Projet Triangle Génération Humanitaire (TGH) s'est vu octroyer l'enveloppe de 262 millions F CFA (400.000 Euros).

De la répartition des tâches

L'ONG Solidarité Internationale, qui doit intervenir dans la Nana Gribizi et dans l'Ouham principalement dans la sous-préfecture de Kabo, devra au moyen de ce financement apaiser les tensions sociales par des activités impliquant les membres des communautés agropastorales et pastorales. 5.150 ménages environ 25.000 personnes sont la cible du Projet Solidarité Internationale. Il est prévu que Solidarité Internationale, à travers cette enveloppe, couvre les besoins urgents des populations les plus vulnérables par un soutien direct en aide humanitaire, relance l'agriculture et soutient les filières d'élevage dans la sous préfecture de Kabo, et la préfecture de la Nana Gribizi.

Triangle Génération Humanitaire, qui va œuvrer dans la préfecture de la Vakaga, devra faire en sorte que les populations puissent produire et diversifier leurs activités, que ce soit dans l'agriculture ou l'élevage. 11.135 ménages soit environ 55.675 personnes sont visées par le Projet Triangle Génération Humanitaire. Le financement vise à réussir la campagne agricole par la distribution d'intrants, à soutenir la filière d'élevage et enfin à appuyer la mise en place d'activités génératrices de revenus dans la préfecture de la Vakaga.

Le Représentant de l'ONG Solidarité Internationale, Eric Escudero, l'un des exécuteurs, de ce projet se dit très satisfait de ce financement. « L'activité sera menée avec la FNEC et l'ANDE dans le but d'apaiser les tensions inter-communautaires afin de les protéger et de les mettre en valeur »

L'ambassadeur de France à Bangui, Charles Malinas explique le contexte qui a conduit à ce financement.

« Aujourd'hui, nous signons pour une remise de subvention avec deux organisations qui mènent des actions en particulier dans le domaine du pastoralisme dans la Vakaga, l'Ouham, la Nana Gribizi et la Lobaye », a-t-il indiqué. « Mais nous signerons sans doute avec d'autres organisations pour d'autres projets » ; a promis Charles Malinas.

La Vakaga est jugée « zone très fragile » sur le plan de la cohabitation entre les communautés, agriculteurs et éleveurs. Par ailleurs, l'Ouham et la Nana Gribizi sont marquées par l'influence de la mouvance Séléka et une insécurité persistante liée au contrôle des factions, ex-Séléka et Antibalaka.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères