ActualitésSciences et techniques

La RCA pour un code de travail attrayant

La République Centrafricaine entre dans la phase de vulgarisation de son nouveau Code de travail élaboré aux normes internationales. 60 participants, venus des différents départements ministériels et des organisations du monde de travail participent ce jeudi 17 mars 2011, à cet exercice à Bangui.

Ce nouveau Code de travail, composé de 398 articles, a été promulgué en 2009 et a remplacé l’ancien datant de 1961 qui est devenu inadapté face aux réalités actuelles du monde de travail.

Selon Jean De Dieu YONGONDOUNGA, Inspecteur Régional de Bangui Centre, interrogé par Radio Ndeke Luka, « il s’agit d’un code complet, qui prend en compte tous les instruments juridiques internationaux ratifiés par le pays en matière du travail ».

« C’est un code précis, attrayant et tient aussi compte de l’environnement socio-économique du pays à l’instar des autres pays de la planète qui ne parlent que de la mondialisation », mentionne ce dernier.

Pour Marie Chantal AMOKOMAYEN, Administrateur Programme Protection de l’Enfant et de la Femme à l’UNICEF, ce code vise la réduction du phénomène du travail des enfants, considéré comme acte de violation, à l’endroit de ces derniers.

Elle ajoute que pour atteindre cet objectif, « l’UNICEF appuiera le gouvernement centrafricain pour mettre à l’abri les enfants des dangers liés au travail », ce qui, conclut-elle, « va de leur vie ».

La vulgarisation de ce Nouveau Code à Bangui fait suite après celle qui s’est déroulée au mois de Février dernier dans la Lobaye (est), la Mambéré Kadéï (ouest), la Sangha Mbaéré (ouest), la Nana Mambéré et l’Ouaka (ouest).

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères