ActualitésSciences et techniques

Des éleveurs décidés à quitter la Nana Mambéré à cause de l’insécurité

Treize bœufs appartenant à une dizaine d’éleveurs ont été abattus au cours des deux derniers mois, par des inconnus. Les évènements se sont déroulés dans la commune d’Adamou Langué, à 12 km de la ville de Bouar dans la préfecture de Nana Mambéré, à l’Ouest de la Centrafrique. Sous l’effet de la psychose généralisée, ces éleveurs ont pris la résolution de quitter la localité, pour d’autres régions plus paisibles, de peur de perdre l’ensemble de leur bétail.

Ces évènements sont intervenus au moment où la compagne économique 2011 dans la préfecture de Nana Mamberé, cherche à promouvoir le développement de l’élevage. Les auteurs de ces actes sont toujours en cavale.

Informé de la situation, Basile Yakité, coordonateur régional de la Fédération National des Eleveurs de Centrafrique (FNEC), tout en condamnant l’acte « qui est souvent à l’origine du déplacement définitif des éleveurs vers l’extérieur » selon ces termes, a promis de « mener une enquête en vue de traquer et sanctionner ces malfrats ».

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères