COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésSciences et techniques

Berbérati ravitaillée en produits vivriers par l’ASMABE

« Plus besoin d’aller au Cameroun pour se procurer des produits vivriers. Un tas de tomate au prix de 100 francs CFA (environ 0,15 euros), suffit pour le repas du jour ». C’est en ces termes que réagit ce vendredi 21 mai 2010 la population de Berbérati (ouest de Centrafrique).

Il s’agit du ravitaillement de la ville en denrées alimentaires : tomate, oignon, gombo par l’association des maraichères de Berbérati (ASMAB) située au village Zabo, 30 kilomètres de Berbérati.

Selon le président de l’ASMABE, interrogé par Radio Ndeke Luka, l’objectif poursuivi par son entité est de réduire le fort taux de la malnutrition que connaît la localité.

Pour Béatrice Gbandé, vendeuse, l’initiative de l’ASMABE est à encouragée, car précise-elle, la revente de ces produits vivriers, répond aux besoins familiaux : écolage, soins, habillement.

En 2009, plusieurs cas de malnutrition sont signalés dans la région, tuant une centaine d’enfants. La ville de Berbérati est une zone où se pratique essentiellement l’activité diamantifère.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères