ActualitésSciences et techniques

Recrutement des FACA à Bangui : « les recrues n'ont pas de niveau »

Le ministère centrafricain de la Défense procède depuis le 25 juin à une opération de recrutement des jeunes dans les 8 arrondissements de Bangui et ceux de Bimbo (Bégoua). Cet enrôlement a pour objectif de réajuster l’effectif des Forces Armées Centrafricaines (FACA) pour renforcer la sécurité territoriale actuellement fragile.

Une équipe du Haut Commandement militaire procède à ce recrutement depuis le lundi 25 juin. Selon ce commandement, les recrutés subiront une formation approximative de 3 à 6 mois dans différents sites retenus à cet effet.
L’équipe du Haut Commandement s’est toutefois confrontée à quelques problèmes dans l’exercice de cette tâche qui, selon elle, risque de retarder légèrement ce processus lancé. Il est justement question du niveau d’instruction des recrus. A cela s’ajoutent des faux dossiers montés par certains candidats  pour se faire enrôler.

Le maire du 5ème arrondissement de Bangui, Thomas Simon  Nganakamba confirme cette réalité à Radio Ndeke Luka : « les enfants n’ont pas de niveau, nombreux sont ceux qui ne peuvent remplir une fiche de renseignement. Il faut 2 à 3 minutes pour le remplissage d’une seule fiche qui doit contenir rien que le nom du candidat, ceux de son père et de sa mère ». « Nous avions eu aussi l’occasion de tomber sur de faux actes de naissances », se désole le maire du 5ème arrondissement.

Par ailleurs, Thomas Simon Nganakamba de Bangui a indiqué que les jeunes doivent se faire enrôler dans leurs arrondissements respectifs, dans le cas contraire,  leurs dossiers feront l’objet d’un rejet automatique « seuls les jeunes du 5ème arrondissement peuvent être retenus dans la circonscription 5. Ceux qui viennent des autres circonscriptions pour s’enrôler ici, passeront tout simplement à travers les vannes ».

Tout compte fait, Radio Ndeke Luka qui a sillonné quelques arrondissements de Bangui dans lesquels se déroulent ces opérations de recrutement, entre autres le 5ème, constate que de façon générale, les recrutements  se sont faits sans un incident majeur.
Avec ce recrutement, le ministère de la défense entend rétablir la sécurité sur l’ensemble du territoire national. L’institution estime que les moyens mis à sa disposition sont limités pour asseoir une paix durable dans le pays.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères