#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

Une fin du match dramatique

Alors que les fauves de Bas-oubangui venaient de décrocher une victoire précieuse face à l'Angola, un jeune supporter a été froidement abattu juste au sortir du stade par un homme qui se trouvait a bord d'un véhicule 4/4 portant une inscription UN symbolisant les Nations-Unies.
 
« Il y a un présumé auteur qui vient d'être pris. Nous appelons la population au calme. Nous essayons de prendre le contrôle de la situation et je puis vous dire qu'elle est sous contrôle » a déclaré le ministre centrafricain de la sécurité publique, Jean Serge Bokassa. Une prise en main qui a permis de calmer les supporters qui étaient sur le point de lyncher le meurtrier.

Selon des informations recueillies sur les lieux du meurtre par les reporters de RNL, le meurtrier a été identifié par sa victime comme un ex Séléka venu de PK5 et qui se trouvait devant le stade. Visiblement mécontent d'être identifié, l'homme n'a eu que ce réflexe de sortir son pistolet automatique et de tirer une balle dans la tête du jeune supporter en question.

L'acte s'est produit au moment où le chef de l’État centrafricain Faustin Archange Touadéra et une bonne partie des membres du gouvernement se trouvaient encore à l'intérieur du Complexe 20.000 places. Dans le mouvement de la foule, le véhicule du président de l'Assemblée nationale, Abdou Karim Meckassoua qui sortait aussi du stade a été pris à partie en représailles à ce meurtre.

Aux dernières nouvelles, le présumé tueur a été remis à la Mission onusienne en Centrafrique et le véhicule également restitué. 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse