#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

Nouvelle flambée de violence à Kaga-Bandoro, bilan six morts

Les violences qui ont éclaté ce mercredi à Kaga-Bandoro dans la Nana Gribizi ont déjà occasionné la mort de 6 personnes dont l'un des présumés voleurs. 29 blessés parmi lesquels 17 cas graves ont aussi été enregistrés. Les affrontements ont opposé la force onusienne aux ex-Séléka.

Selon les témoignages, le vol du groupe électrogène de Radio Kaga (la radio locale) est à l'origine de ce regain de tension. Ce cambriolage à main armé a été perpétré par un groupe de quatre personnes. En représailles de la mort de l'une d’entre elles, des habitants ont été prises à partie.

 « Nous avons une situation de crise à Kaga-Bandoro à l’issue d’un braquage qui s’est soldé par le meurtre d’une personne apparemment de confession musulmane qui serait un ex-Séléka. A partir de ce moment, il y a eu un dérapage. Les ex-Séléka ont décidé d’entreprendre des actions de représailles, mais la force est sur le terrain », a témoigné Renner Onana, chef de Bureau de la Minusca à Kaga-Bandoro.

Le site des déplacés de l'évêché et certaines habitations ont été systématiquement brûlés. Paniquée, une partie de la population s'est abritée sur le tarmac de l'aérodrome de la ville. Le contingent Burundais s'emploie à sécuriser Kaga-Bandoro.

« On est en train de gérer la situation du mieux possible. La population s’est réfugiée aux alentours des installations de la Minusca, et tout ceci est en train d’être géré par le bureau », a précisé l’onusien.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse