ActualitésSécurité

Situation sécuritaire encore fragile dans la Ouaka

Dans le centre-est de la République Centrafricaine, et selon des sources locales, les ex-combattants rivaux, notamment les éléments de l’UPC et du FPRC, continuent de se regarder en chien faïence.

Les mêmes sources témoignent que cette insécurité empêche certains déplacés de regagner leurs maisons. Depuis plusieurs mois le torchon brûle entre ces hommes armés.

Hier jeudi sur Radio Ndeke Luka, certains déplacés de Bambari à Bangui ont déploré leurs conditions de vie. Ils appellent les autorités du pays à l'aide. Au début de cette semaine, la Minusca a réaffirmé son engagement pour la protection des populations civiles contre toute attaque.

C’est dans cette dynamique que l’Union Européenne (UE) vient d’octroyer 2,9 milliard de franc CFA comme dernière tranche de son aide budgétaire soit un total de 25,4 milliards de francs CFA pour 2015-2016.

Selon l'UE, ce programme servira à appuyer à la consolidation de l’État. Le soutien vise également à accroître les capacités financières du gouvernement à restaurer la paix, la sécurité, la stabilité macroéconomique et à rétablir les conditions du développement et de la gouvernance démocratique.

3,2 milliards de francs CFA comme aide institutionnelle vient également accompagner ce coup de pouce afin d'assister le gouvernement dans la mise en place des réformes des finances publiques.

Un nouveau programme d'appui à la consolidation est en cour de finalisation pour la période 2017-2019.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères