ActualitésSécurité

Obo : Deux casques bleus tués et un autre blessé, la Minusca promet des mesures fortes

L’attaque hier mardi d’un convoi du contingent marocain de la Minusca à environ 20 Km de Mboki sur la route de Zémio dans l’est du pays, a fait deux morts et un blessé dans le rang des soldats onusiens. Un bilan confirmé ce mercredi par les responsables de la Minusca à Bangui.

De sources militaires, le convoi est désigné pour assurer l’escorte des véhicules de ravitaillement de la base locale à destination de la capitale. Les soldats à bord ont été surpris par des tirs nourris d’armes. C’est le drame. Les assaillants ont aussitôt disparu en brousse. Leur identité et les raisons de l’attaque restent encore inconnues.

Seulement, on sait que ces hommes armés ne sont pas à leur premier acte de forfaiture. Sur ce même axe il y a trois semaines, cette bande avait attaqué un véhicule de transport en commun sans faire de dégâts humains.

Il est difficile de déterminer s’il s’agit des coupeurs de route ou des rebelles de la LRA de Joseph Kony qui ont toujours opéré en toute impunité dans ce secteur.

La Minusca réagit

Lors sa conférence de presse hebdomadaire tenue ce mercredi à Bangui, la force de la Minusca a condamné l’acte avec la dernière rigueur. « Deux casques bleus ont perdu la vie, un troisième est grièvement blessé et reçoit des soins appréciés. La Minusca condamne dans les termes les plus forts ce nouvel acte ignoble et injustifié », a déclaré Uwolowulakana Ikavi-Gbétanou, porte-parole par intérim de l’institution. Pour la Minusca, « porter atteinte à la vie d’un casque bleu peut être considéré comme un crime de guerre et passible de poursuite judiciaire ».

Mme Ikavi a fait savoir qu’aucune revendication « ne saura justifiée que des individus dirigent leur grief contre les casques bleus dont la présence sur le sol centrafricain n’a d’autre objectif que d’aider le pays à sortir de l’engrenage de la violence ».

La Minusca a promis tout mettre en œuvre pour traquer les auteurs. « Tout sera mis en œuvre pour traquer et mettre hors d’état de nuire les auteurs de ces crimes afin qu’ils soient traduits en justice », a fait savoir Ikavi Uwolowulakana. Elle a rappelé à ces ennemis de la paix que rien ne saura altérer la détermination et le ferme engagement de la Minusca à poursuivre ses efforts en faveur de la paix.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères