ActualitésSécurité

Une force conjointe pour sécuriser les élections

La commission électorale indépendante (CEI) se montre optimiste quant aux mesures sécuritaires prises pour favoriser un bon déroulement du scrutin du 23 janvier 2011 en Centrafrique. Des forces militaires sont mobilisées pour la sécurisation du vote.

Rigobert Vondo, Rapporteur Général de la Commission Electorale Indépendante  a confié à Radio Ndeke Luka ce 20 janvier qu’il existe  une coopération entre les éléments de la Micopax (Une force des Etats d’Afrique Centrale) et les Forces armées centrafricaines (FACA) pour veiller sur le matériel électoral jusqu’au jour du vote. Un renfort de deux escadrons de gendarmes camerounais est arrivé à Bangui dans le cadre de la Micopax.

Selon le rapporteur de la CEIO, au delà de cette coopération conjointe FACA-MICOPAX, dans les zones occupées par les ex-rebellions, « ces éléments assureront le déroulement du scrutin selon un accord signé avec Bangui la semaine dernière ».

Le rapporteur de la CEI affirme également que son institution veillera d’office au bon déroulement et à la crédibilité du scrutin.

« La CEI n’a pas pris une décision pour exclure qui que ce soit sur la liste électorale » a indiqué Vondo quant à la question des cas d’omission qu’il peut y avoir pendant l’affichage des listes électorales à deux jours du scrutin.  « Nous voulons que cette élection soit apaisée et inclusive » a conclu le porte-parole de la Commission électorale indépendante.

Plus de 200 observateurs électoraux internationaux seront dépêchés en Centrafrique pour veiller sur le bon déroulement des élections groupées du 23 janvier 2011.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères