ActualitésSécurité

Bria, au moins 8 personnes seraient pris en otage par des ex-Séléka

 A Bria dans la Haute-Kotto, huit membres d'une mission de sensibilisation sur la paix et la cohésion sociale seraient pris en otage par des ex-séléka ce 11 avril à 5 km de la ville. Les informations recueillies par RNL indiquent que le sous-préfet de Yalinga, Edmond Sacko, les 1er et 2e responsables de la mairie de Bria figureraient parmi les personnes victimes de ce kidnapping.

D'autres sources précisent que les otages seraient aussi des agents de l'ONG internationale Oxfam qui étaient en tournée en faveur de la paix dans la région. C'est à leur retour sur Bria que les 12 membres de la mission auraient été kidnappés par un général ex-séléka et ses éléments. Quatre des douze captifs auraient été libérés le 12 avril par les ravisseurs. 

Ce kidnapping intervient trois jours après l'opération de désarmement des bandes criminelles du PK 5 lancée le 8 avril dernier par la Minusca et les Forces de sécurité intérieure. Laquelle opération a fait plus d'une trentaine de morts et qui agite certaines villes de l'intérieur. 

A Bria notamment, certaines sources ont confirmé à RNL que le pont Gbadou qui relie le PK 3 au centre-ville a été barricadé. Tous les vols à destination de cette ville seraient également  suspendus et les réseaux téléphoniques également coupés depuis 48 heures.

Des mouvements d'ex-Séléka sont signalés et ceux-ci, rapportent certaines sources, menaceraient de s'attaquer aux casques bleus de la Minusca. 

A Bangui, ni la Minusca ni les autorités n'ont encore réagi à cet enlèvement. 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse