ActualitésSécurité

Un accrochage FACA-CPJP fait 7 tués aux alentours de Bria

7 personnes tuées dans les rangs des rebelles de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP), plusieurs autres blessées et des armes de guerre récupérées. C’est le bilan du double affrontement ayant opposé lundi 7 février 2011, les Forces armées centrafricaines (FACA) et cette faction rebelle. Ce sont les villages de Bagawa et de Gbégbé situés à 47 et 50 kilomètres de Bria (est de Centrafrique) qui ont été le théâtre des combats.

Selon le correspondant de Radio Ndeke Luka à Bria, ces deux accrochages se sont déroulés dans un intervalle de 3 jours. Ils interviennent dans le cadre d’une opération de sécurisation entreprise par les Forces armées centrafricaines à la ceinture de cette ville ainsi que les zones excentrées, pour contrer toute agression rebelle.

Dans sa dépêche, le correspondant a affirmé que la population de Bria attend de pied ferme « les promesses de campagne sur la sécurité tenues par le président sortant François Bozizé, réélu selon la CEI, au 1er tour des scrutins du 23 janvier ».

La ville de Bria et sa périphérie a toujours fait l’objet d’incursions rebelles dont celles des hommes de Joseph Koni, chef de la LRA ougandaise (armée de résistance du Seigneur) de l’Ouganda. Cette insécurité a entraîné une migration massive des habitants en quête de la paix. Il y a un peu plus d’un mois, une autre attaque avait couté la vie à 3 personnes membres d’une même famille dont un enfant.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères