ActualitésSécurité

©RNL/Stéphane Andjiyo
Image de la marche de protestation contre l'embargo à Bangui

Ouham : Plusieurs personnes dans la rue pour protester contre le maintien de l'embargo

Ils sont plusieurs milliers à manifester aujourd'hui à Bossangoa chef lieu de l'Ouham à l'appel des organisations de la société civile pour dire "Non" au maintient de l'embargo. Cette expression de ras-le-bol fait suite à celle de Bangui le 28 et Berberati le 29 et intervient 24h avant la décision du Comité de Sanction de l'ONU concernant le maintien ou la levée de l'embargo sur les armes à destination de République Centrafricaine .

Le rapport préliminaire du comité de sanction de l'ONU sur la restriction des armes à destination de la RCA ne rassure pas. Les organisations de la société civile à l'intérieur du pays veulent faire entendre leur voix contre le maintien de l'embargo. Cette marche a connu la participation des paysans, fonctionnaires et agents de l'Etat pour réclamer la levée de l'embargo.

Lundi dernier à Bangui, le premier ministre Simplice Mathieu Sarandji en recevant le mémorandum des manifestants dit comprendre l'expression légitime du peuple qui veut son armée avec les moyens nécessaires pour le protéger.

Les revendications contre l'embargo se sont enchainées ces trois derniers jours à Bangui et à l'intérieur du pays alors que Bangui est suspendu à la décision de New York sur la levée de l'embargo.     

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères