ActualitésSécurité

©RNL / Brice Landry Ndangouï
Juste après la barrière, la ville de Garoua-Boulaï, frontalière avec la République Centrafricaine

Nana Mambéré : Un jeune centrafricain brûlé vif à Garoua-Boulaï

Max, jeune centrafricain âgé de 25 ans et ressortissant de Bouar, a été brûlé vif ce mardi 2 avril par la population du quartier Cimencam à Garoua-Boulaï au Cameroun. Il a été accusé de vol de motocyclette.

Selon les témoignages sur le terrain, ce ressortissant de la ville de Bouar aurait poignardé un conducteur de moto-taxi au cou avant d'emporter son engin à deux roues. Alertés, les habitants du quartier Cimencam sont sortis en masse et l'ont intercepté.

Pour se venger, ils lui ont mis des pneus aspergés de produits inflammables autour du cou et l'ont brûlé vif. Le corps du centrafricain a été ramené ce mercredi 3 avril à Cantonnier en République Centrafricaine pour être inhumé.

Au même moment ce 2 avril, un autre voleur présumé toujours de nationalité centrafricaine a également frappé un conducteur moto-taximan camerounais avec un marteau au cou. Il s'est enfui avec la motocyclette. L'acte s'est produit à une centaine de mètre du lieu de la première opération.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères