ActualitésSécurité

©RNL/Stephane Andjiyo
Localisation de la Basse-Kotto

L'insécurité galopante à Zangba décriée par la Coordination des victimes et déplacés de la Basse-Kotto

Au moins 18 morts et 4 villages incendiés sont enregistrés à Zangba dans la Basse-Kotto. C’est le bilan des affrontements qui ont opposé les éléments de l'UPC aux ex-autodéfenses à Mobaye. Une nouvelle situation décriée par la Coordination des Victimes et Déplacés de la Basse-Kotto.

Les violences ont éclaté à Zangba dans la Basse-Kotto au Sud-est de la République centrafricaine. Des affrontements ont opposé les éléments de l'UPC aux ex-autodéfenses à Mobaye. Cette insécurité galopante inquiète la Coordination des Victimes et Déplacés de la Basse-Kotto.

« Effectivement, il y a eu 18 morts à Zangba pendant l’attaque du 5 avril dernier. Et beaucoup de personnes ont été noyées dans le fleuve quand elles tentaient de traverser l’île de Kambo. Les villages incendiés sont toujours contrôlés par les éléments de l’UPC », indique à Radio Ndeke Luka, Enoch Fortuné Biguendé, Coordinateur des victimes.

Dans un communiqué de presse publié lundi à Bangui, la Coordination des Victimes et Déplacés de la Basse-Kotto fait savoir que le bilan serait lourd.

 

 

 

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères