ActualitésSécurité

©RNL / Gildas Nabeza
Abass Sidiki, cheg du groupe armé 3R au cours de la signature de l'accord de paix du 6 février 2019

Nana Mambéré : Abass Sidiki fait désarmer quelques éléments des 3R

Le Chef de guerre des 3R a accepté que certains de ses éléments se fassent désarmer. L'opération a débuté lundi 29 juillet 219 dans les villages Besson et Forhô dans la Nana-Mambéré. L’équipe mobile de DDRR conduite par le Ministre Maxime Mokom a désarmé près d’une vingtaine de combattants.

Un flou plane atour du nombre d'éléments qui ont rendu les armes. Le ministre en charge du DDRR, Maxime Mokom ainsi que les responsables des 3R n'ont pas donné de statistiques fiables sur le nombre de combattants désarmés, mais ont seulement précisé que les opérations ont bel et bien commencé.   

"Lundi 29 juillet, nous avons fait comme prévu tout en respectant la date et cela se poursuit ce mardi", a indiqué général Sio, vice-président de ce mouvement armé. Interrogé sur le nombre de 16 combattants à désarmer, la réponse du général Sio n'est pas convainquant. "Ce n'est pas ce nombre là, l'opération est en cours", a-t-il coupé court sans donner de précision.

Général Sio souligne toutefois que le grand DDRR a se poursuivre dans les zones sous leur contrôle. "Quand on est dans un processus en cours, il n'y a pas de quoi à s'inquiéter", annonçant que "les contacts sont rétablis entre Sidiki et le Premier ministre ces derniers temps".

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères