ActualitésSécurité

©RNL / Anna Alix Pounématchi
Faustin Modesty Zengagba et Marguerite Ndangala Laomaye, sous-préfète de Kémbé, lors de la réalisation de l'invité le 13 novembre 2019

La sous-préfète de Kémbé appelle à une mobilisation générale pour faire face à l'insécurité

Après 4 ans de dures épreuves marquées par de multiples affrontements armés à Kémbé dans la Basse Kotto, Marguerite Ndangala Laomaye, explique que trois réunions de réconciliation ont été organisées le 17 décembre 2018 à Djimbi, le 21 du même mois à Kémbé et le 23 septembre 2019 encore à Djimbi. Les sous-préfectures de Mingala, Gambo, Satémo et Kémbé se sont regroupées. Cette stratégie selon Marguerite Ndangala Laomaye vise à restaurer l'autorité de l'Etat mais aussi à identifier les auteurs de crimes et les traquer. Un calme précaire règne malgré l'absence des forces intérieures selon le sous-préfète.

 


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères