COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésSécurité

©RNL/ Brice Landry NDANGOUI
Un véhicule de la police rempli de documents volés, falsifiés saisis le 20 février 2020 à Bangui

Bangui: La police saisit une importante quantité de drogue et de documents falsifiés

Face à la montée de la consommation de la drogue et la falsification des documents administratifs, l'Office Central de Lutte Anti Drogue (OCLAD) et les Compagnies Nationales de Sécurité (CNS) ont lancé le 18 février 2020 une vaste opération de lutte contre les bandes de trafiquants et les faussaires.

Les deux descentes effectuées le 18 et 20 février sur le terrain ont  permis la saisie d'une quantité importante de drogue et de documents falsifiés. Ces paquets de stupéfiants sont entre autres composés de tramadol, de cannabis, de chanvre indien et de liqueurs en sachet. "Cette opération consiste à éradiquer à Bangui le phénomène de consommation des stupéfiants" a déclaré Romaric Fourier Séléngouma, Directeur de l'OCLAD.

L'officier de la police interpelle la conscience des jeunes consommateurs sur les conséquences que peuvent avoir ces substances toxiques sur la santé. "Ce n'est pas pour rien que l'Etat a interdit la consommation de ces produits. J'appelle tous les consommateurs à cesser avec cette pratique qui nuit à la santé mentale".

Cette opération a permis non seulement de détecter des réseaux de trafiquants et de promotion de ces produits interdits de consommation sur le territoire centrafricain, mais aussi de mettre la main sur plus d'une dizaine de falsificateurs de documents administratifs.

"Nous sommes vraiment surpris de voir certains citoyens qui ne veulent pas aller à l'école comme les autres, mais se livrent aux pratiques de falsification des documents administratifs" a déploré le Colonel Sim Joachim Danigoumandji, Directeur des Compagnies Nationales de Sécurité. Il demande à "ceux qui se livrent à cette pratique de s'en détourner" et regrette que "cela ne peut contribuer à l'épanouissement du pays".

Au cours de cette opération, une trentaine de présumés faussaires, trafiquants et consommateurs de drogue ont été arrêtés et sont maintenues dans les locaux de la police pour nécessité d'enquête.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères