Elections 20/21 en Centrafrique

ActualitésSécurité

©AFP
Des éléments des FACA lors d'une séance d'entrainement aux tirs au Camp Kassaï à Bangui

Centrafrique: psychose à Bria suite à la mort d’un chef ex-Séléka

La ville de Bria dans la Haute-Kotto a vibré ce lundi 22 mars au rythme de détonations d'armes automatiques. Selon des sources locales, les tirs font suite à la mort d’un officier de l’ex Séléka, interpellé puis abattu par les éléments des Forces armées centrafricaines lorsque ce dernier a tenté de s’enfuir.

Surnommé colonel You, le chef Séléka, membre de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) est arrivé, il y a 3 jours, de Nzacko dans la préfecture du Mbomou. Il a été abattu ce lundi matin par les éléments des Forces armées centrafricaines (FACA) pendant qu'il tentait de fuir lors de son interpellation.

Selon les témoignages recueillis par Radio Ndeke Luka auprès de sources bien introduites, l’officier ex Séléka se déplaçait à moto dans la ville, habillé en tenue militaire et muni d'une arme. Interpellé par les forces de défense, il a tenté de prendre la poudre d’escampette. C’est ainsi que le militaire ont ouvert le feu pour le neutraliser. Cet incident a paralysé ce lundi la bonne marche des activités entrainant la fermeture des écoles, marchés et administrations publiques et privées.

Cet incident intervient alors que les Forces de défense et de sécurité nationales, appuyées par leurs alliés, poursuivent les offensives contre les positions des rebelles, singulièrement dans le Nord et à l'Est du pays.

Entretemps, dans la préfecture de Basse-Kotto, la présence des Forces armées centrafricaines et leurs alliés à Alindao, oblige les rebelles se trouvant à Mobaye de décamper. Depuis trois jours, ces hommes armés quittent la ville par petits groupes, abandonnant ainsi leurs positions.

 

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse