COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésSécurité

3 éléments de la CPJP déposent les armes à Ndele

3 éléments de la rébellion de la CPJP (Convention des patriotes pour la justice et la paix) ont volontairement déposé les armes et regagné la ville de Ndele le  samedi 30 avril 2010. Les 3 hommes venaient du chantier de Yangou-Drondja, le fief de la CPJP.

Selon le correspondant de Radio Ndeke Luka à Ndele, les 3 hommes ont été désarmés dès leur arrivé à la brigade de la gendarmerie de Ndele. Accompagnés par le 1er vice président de la commune de Mbolo-Kpata, Toussaint Ouba, ils étaient en possession d’armes de fabrication artisanale, de calibre 12 et d’un arc et des flèches. Ils ont expliqué avoir transhumé de leur fief de Yangou-Drondja vers le village de Takara à 15 km de Ndele sur l’axe Ouadda, et veulent par leur geste, contribuer au retour de la paix dans la région.

Pour l’heure, ils sont maintenus à la brigade de la gendarmerie de Ndele pour les besoins de l’enquête.

Il faut rappeler qu’il y a quelques jours, le 26 avril dernier, Abdoulaye Hissen, se présentant comme le N°1 de la CPJP, a demandé sur les ondes de Radio Ndeke Luka, l’ouverture d’un dialogue pour un accord de paix avec le pouvoir de Bangui. Toutefois, trois jours plus tard, le Conseil militaire CPJP a publié un communiqué affirmant ne pas se reconnaître dans cette demande, et que Abdoulaye Hissen était exclu du Mouvement depuis fort longtemps pour « trahison, indiscipline et manquement grave à l’éthique ».

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères