COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésSécurité

Le village de Kamoune près de Birao pillé par des éléments soudanais du MLCJ

Le village de Kamoune, situé à 10 km de Birao sur l’axe Birao-Takamala a été pillé le 21 juin dernier par des éléments de l’ex-rébellion du Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice (MLCJ).

Plusieurs biens matériels et économiques ont été emportés, mais aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, selon le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la ville.

Le porte-parole du MLCJ, Ange Gilbert Toumou, a confirmé l’attaque et la mise à sac du village, au cours d’une rencontre avec le préfet par intérim de la ville de Birao, le 23 juin 2010. En présentant ses regrets, il a indexé les éléments soudanais incontrôlés du MLCJ de la 3e compagnie sous le commandement du colonel Rakis Adam, représentant le MLCJ dans le comité de pilotage du DDR (Désarmement démobilisation réinsertion), présent à Bangui au moment des faits.

A l’issu de cette rencontre, un comité d’auto-défense dont sont membres la plupart des jeunes de la ville, a été mis en place.

Malgré la présence des éléments des forces de l’ordre dans la ville de Birao, celle-ci a été depuis 2003, le théâtre de plusieurs exactions commises par des groupes armés non identifiés.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères