#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

Journée internationale de la jeunesse 1ere édition célébrée en Centrafrique et dans le monde

A compter du 12 août 2010, l’organisation des Nations Unies proclame le 12 août de chaque année, Journée Internationale de la Jeunesse. Le thème retenu pour la célébration  de l’année 2010 est « dialogue et compréhension mutuelle ».

L’objectif de cette journée vise à encourager le dialogue et la compréhension entre les générations.  Elle devra promouvoir les idéaux de paix, de respect des droits de l'homme, des libertés, et de la solidarité.

Elle cherche également à encourager les jeunes à agir en faveur des objectifs de progrès et de développement, y compris les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Dans sa déclaration relative à cette journée, Thoraya Ahmed Obaid, Directrice exécutive de l’UNFPA a souligné qu’au moment où cette journée est célébrée, il est temps de renouveler les efforts pour faire de la jeunesse une priorité. Déclaration faite en Centrafrique par Thérèse ZEBA KOBEYANE représentante résidente de l’UNFPA.

Cette journée est aussi l’occasion de vulgariser auprès des jeunes, mais surtout des décideurs africains, le contenu de la charte africaine de la jeunesse, adoptée en 2006 par le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine.

Dans  cette charte, il s’agit d’abord de rendre obligatoire l’inclusion de jeunes dans les délégations envoyées aux sommets internationaux, mener l’initiative en faveur d’une équivalence entre les universités africaines, éliminer tous les obstacles au libre fonctionnement des organisations de jeunesse et enfin, mettre en œuvre des politiques orientées vers l’intégration accrue des jeunes dans le gouvernement.

Plusieurs manifestations sont prévues dans le monde entier à l’occasion de cette journée. C’est par exemple, l’inauguration des Jeux Olympiques de la jeunesse qui se tient du 14 au 26 août à Singapour et la Conférence Mondiale pour la jeunesse qui a lieu du 24 au 27 août 2010 au Mexique.

Cinquantenaire de la Centrafrique, vu autrement à Mbaïki et dans la Lobaye

La ville de Mbaïki dans la Lobaye était la toute 1ère ville et préfecture de la Centrafrique à avoir abrité les cérémonies de la levée des couleurs de la République centrafricaine devant le président Barthélemy Boganda. C’était le 26 décembre 1958.

C’est ainsi qu’une mission de la commission thématique du cinquantenaire de la RCA a séjourné dans la ville du 9 au 10 août 2010. L’objectif est de faire avec la population de la ville le bilan de ces 50 ans et les perspectives.

Selon cette population, beaucoup reste à faire et que le gouvernement doit tout faire pour mettre en œuvre la politique de la décentralisation et de la régionalisation.

Pour elle, l’argument que la RCA classe 178e sur les 181 pays les plus pauvres de la planète, témoigne que rien n’a sérieusement avancé depuis 1960.

Des séries de conférences-débat ont animées cette séance de rencontre, suivie de la projection de film sur la vie et les combats du président Barthélémy Boganda fondateur de la Centrafrique, pour son indépendance.

Signalons que le feu président Boganda était né le 10 mars 1910 à Bobangui, un petit village de la Lobaye.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse