ActualitésSociété

Un suspect arrêté après l’agression d’une journaliste à Bangui

L’enquête avance au sujet de l’agression de Virginie Mokonzi, journaliste-camera woman à la télévision Centrafricaine. Le ministre de la Communication  Fidele Gouandjika a annoncé ce samedi 21 août 2010 sur Radio Ndeke Luka l’arrestation d’un individu suspecté de faire partie du gang d’agresseurs.

Selon le ministre, le doute plane encore sur l’identité des agresseurs mais  certains témoins ont parlé « des hommes en tenue militaire ». Mais a-t-il ajouté, « les malfrats pourraient bien se déguiser en militaire pour brouiller les pistes et faire diversion».

Fidele Gouandjika qualifie cette agression de « crime contre le peuple centrafricain », mais il ne s’agit nullement pour lui, d’une atteinte à la liberté de presse.

Pour sa part, l’Association des Femmes Professionnelles de la Communication dont Virginie Mokonzi est membre, indique dans un communiqué qu’elle se réserve le droit de porter plainte et se dit scandalisée par l’agression.

Virginie Mokonzi a été agressée nuitamment le dimanche 15 août 2010 au quartier Damala à Bimbo par 4 individus armés. Elle rentrait d’une mission officielle. Elle a été dépouillée de ses bagages en présence de ses enfants.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères