ActualitésSociété

L’Association des Radios Communautaires s’inquiète du sort des journalistes

« Au nom de la vérité, les journalistes des Radios Communautaires en Centrafrique sont menacés. Ils ne peuvent pas informer librement la population. Les autorités politiques et administratives de certaines préfectures du pays s’ingèrent dans les affaires de ces radios ».

Ces propos sont tenus ce mardi 26 octobre 2010 sur Radio Ndeke Luka, par l’Abbé Jean Ignace Manéngou, Président de l’Association des Radios Communautaires de Centrafrique (ARC)

Dans un communiqué rendu public ce lundi, l’Abbé martele que ces autorités font usage des armes et parfois arrêtent ces hommes de médias.Ce communiqué donne des dates précises en commençant par le 14 Mai 2009 où Madame, le préfet de la Ouaka Marthe Lydie Yanga s’est prise à Célestin Yotomane de la radio Bé Oko ; le 20 Octobre 2010, Jean Claude Gnapongo de la Radio Zoukpana de Berberati est arrêté.

Sept cas de violation des droits à la liberté de presse enregistrés dans les villes de Bouar, Bambari et Berberati, ont été perpétrés par les autorités locales, indique ledit communiqué.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères