ActualitésSociété

©Worldpress
Elisabeth Blanche Olofio

Sewa Ndotah et Planète Femme honorent la mémoire de Elisabeth Blanche Olofio

Faute d'une candidature féminine des professionnelles de médias, la toute première édition du prix Elisabeth Blanche Olofio a été finalement remise aux deux enfants de la défunte. Initiée par l'association Sewa Ndotah en partenariat avec Planète Femme, ce prix vise non seulement à honorer la mémoire de la défunte, mais aussi à donner la possibilité à ses consœurs de se propulser dans le métier.

Une somme de 250.000 Fcfa était prévue pour récompenser une femme de médias qui devrait réaliser un meilleur reportage terrain d'une durée de 12 mn. L'initiateur de ce prix Christian Ndotah regrette que des femmes journalistes ne se sont pas engagées pour ce prix.

"Il n'y a eu qu'une seule candidature féminine", regrette Christian Aimé Ndotah qui encourage les femmes journalistes à se saisir de ce prix pour s'exprimer.

"Nous sommes dans le contexte de parité hommes-femmes. Elles doivent s'approprier, s'intéresser au métier de journaliste", a-t-il indiqué.

Qui est Elisabeth Blanche Olofio ?

Elle fut journaliste à Radio Bè Oko de Bambari. Dans l'exercice de ses fonctions, elle a été torturée par les groupes armées dans la ville de Bambari. Transférée d'urgence dans la Capitale pour des soins, elle n'y survivra point. Elle décède le 22 juin 2014 à Bangui.


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse