ActualitésSociété

©CC BY-NC-ND CICR /R. Kradjeyo
Vue d'un site de déplacés internes en République Centrafricaine

Plus de 4000 déplacés de Nzacko à Bakouma crient au secours

Les personnes qui ont fui les dernières violences de Nzacko pour se réfugier dans la ville de Bakouma (Mbomou, sud-est de la RCA) éprouvent des difficultés depuis leur installation sur le site. Elles vivent sans aucune aide humanitaire.

Les déplacés de Nzacko ville située à 190 Km de Bangassou, estimés à plus de 4000, traversent le calvaire depuis leur installation sur un site à Bakouma. Fuyant les exactions des hommes armés, ils sont confrontés à des difficultés de tous ordres. L'accès à l'eau potable, le manque de logement, le problème de santé, de nourriture, sont leur quotidien.

De manière générale, la situation humanitaire est alarmante. Pour se protéger des intempéries en cette saison des pluies, les déplacés ont construit des huttes de fortune exposant les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et les personnes de 3ème âge à diverses maladies dont le paludisme, la diarrhée, la malnutrition.

Sur le plan éducatif, les enfants en âge scolaire sont abandonnés à leur triste sort. Depuis l'installation de ces personnes sur ledit site, elles n'ont reçu aucune assistance humanitaire. Les déplacés demandent au Gouvernement et aux organisations humanitaires de leur venir en aide.

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères