ActualitésSociété

©RNL / Gildas Nabeza
Etat d'insalubrité du canal partageant les deux rues goudronnées à Lakouanga, le 5 septembre 2018

Bangui : Les quartiers des 1er et 2e arrondissements noyés dans l'insalubrité

Tas d'immondices, hautes herbes, eaux usées et polluées, canaux de dégagements bouchés, ces quartiers dits évolués de Bangui ne reflètent plus l’image de cette appellation.

La situation est identique et déplorable. Les quartiers Sica 1-2-3, Seydou en passant par Lakouanga, le Camp Fidele Obrou et les 200 villas dans les 1er et 2e arrondissements offrent un décor désolant.  

Les canaux sont totalement bouchés. Les ordures ménagères sont déversées à plusieurs endroits sur la chaussée et même sur la voix publique. Les eaux aux odeurs nauséabondes stagnent dans des caniveaux.

"Le quartier est couvert de saleté. Les canalisations sont toutes bouchées par les ordures ménagères qui y sont déversées. L'odeur dégage, ce qui n'est pas bien", relève un habitant de Sica 3 dans le 2e arrondissement.

A Lakouanga, la population s’est aussi rendue compte de la pollution de l’environnement due à l’insalubrité. Selon elle, cette situation est à l’origine de la prolifération des moustiques.

"Lakouanga n'est plus comme avant. Entre temps, il n'y avait pas autant d'immondices. Les déchets ménagers sont versés dans un endroit bien indiqué. Aujourd'hui, tout est rejeté dans le canal avec pour conséquence les maladies comme le paludisme", témoigne un jeune homme du quartier.

A ces problèmes d’ordures s’ajoute le manque de latrine dans plusieurs ménages. Même ci certaines familles disposent de fosse sceptique, son entretien pose encore problème.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères