ActualitésSociété

©Google image
Cadavre d'un chat

Bangui : Des animaux morts dans le 7ème arrondissement, un animal mystérieux mis en cause

L'histoire dépasse l'entendement humain. Des chiens, chats et cabris continuent d'être retrouvés éventrés avec des organes en moins. Le 10 septembre, plusieurs chats ont été retrouvés morts. La population continue de parler d'un animal mystérieux qui serait à l'origine.

Les habitants de cette partie de la capitale centrafricaine vivent dans la psychose depuis plus d'un mois. Ils retrouvent tous les matins des animaux domestiques notamment des chats, chiens et cabris éventrés avec certaines parties du corps enlevées. « Cette nuit cet animal a tué mon chat. J'entendais des bruits lorsqu'il chassait les chats », a témoigné Stella son propriétaire. Elle explique ignorer tout sur la provenance de l'être à l'origine de ces tueries.

De nombreuses personnes saisissent cette occasion pour avoir de la viande pour la consommation. Une situation qui inquiète d'autant que la nature de l'agresseur demeure mystique. « En principe la population doit faire attention à ces animaux retrouvés morts. Car on ne connait pas la nature de la bête qui les tue. Les gens devaient apporter les corps des animaux tués pour des examens afin qu'on identifie cet animal. Malheureusement, certaines personnes consomment la chair des animaux retrouvés morts », a indiqué un habitant sous le couvert de l'anonymat.

Après avoir constaté au sol les traces des pattes de l'animal ainsi qu'un chat éventré, le Commandant de Brigade de Landja-Mboko, Bienvenu Désiré Ngouaniaka, demande aux habitants de produire des preuves concrètes. Un souhait relayé également par Joseph Tagbalé, président de la délégation spéciale du 7ème arrondissement qui se réserve de confirmer ou d'infirmer la nouvelle.

« On dit que l'animal n'a que trois pattes et un seul œil. Ceux qui vivent de telles situations n'ont qu'à filmer l'animal et nous apporter les preuves. Personnellement, je ne peux même pas dire que c'est une fausse nouvelle ou une vérité ».

Depuis plus d'un mois, la nouvelle de cette bête extraordinaire sème la psychose parmi la population du 7ème arrondissement de Bangui. 

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse