ActualitésSociété

©AFP
Un éleveur et ses boeufs

Bamingui-Bangoran: NRC oeuvre en faveur de la coexistence entre agriculteurs et éleveurs

L’ONG Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC) basée à Ndélé, a organisé le 26 septembre 2018 une table ronde avec les leaders communautaires. L'objectif est de réduire le taux de conflits qui opposent les agriculteurs aux éleveurs.

La rencontre ne s’est pas seulement limitée aux agriculteurs et éleveurs. Elle a été élargie aux leaders des confessions religieuses et aux autorités locales. A l’issue des concertations en commissions, des recommandations ont été adressées à l’endroit entre autres du gouvernement, des Organisations non gouvernementales, de la Mission onusienne en Centrafrique et des responsables du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), le groupe armé encore actif dans la localité.

Les participants ont recommandé la création d’une plate-forme sous l’égide des autorités pour le règlement de conflits, le respect des zones réservées à l’agriculture, à l’élevage et au parc à bétail ainsi que la sécurisation des frontières. Ils ont également préconisé la création, l’aménagement et la séparation des points d’eau pour les éleveurs et pour les agriculteurs, l’interdiction d'incendier les brousses et d'éviter l’emploi des enfants comme bergers.

Kévin Mbaya, Officier protection action humanitaire et médiation à l'ONG NRC à Ndélé, appelle au respect des engagements pris lors de la table-ronde. Thérèse Nado, une participante venue du village Tiri (85 Km de Ndélé) souhaite que les autorités veillent à l’application des recommandations afin de réduire les tensions récurrentes entre éleveurs et agriculteurs dans le Bamingui-Bangoran.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères