ActualitésSociété

©RNL / Stéphane Andjioyo
Les participants à la concertation initiée par le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) des 11 et 12 juillet à Bangui

RCA : Le GTSC lance une concertation des forces vives de la nation

Le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) a appelé toutes les forces vives de la nation à une concertation sur la situation politique de l’heure en Centrafrique. Appel lancé ce 10 juillet lors d’une conférence de presse à Bangui.

Les travaux s’ouvrent ce 11 juillet et durant 48 heures les forces vives de la nation auront à échanger sur la situation politique et sécuritaire après l’accord de Khartoum. Cette initiative est lancée après la suspension temporaire des manifestations de « E Zingo Biani ».

Selon Paul Crescent Beninga, porte-parole du GTSC, cette rencontre des forces vives est inclusive. « Nous voulons réunir toutes les forces vives de la Nation  leaders des partis politiques, des organisations de la jeunesse et de défense des droits de l’Homme à se joindre à nous pour échanger sur la situation du pays après l’accord de Khartoum qui risque de nous conduire à une crise politique » a-t-il expliqué.

L’accord de pais avec les groupes armés est diversement apprécié et est à la base de remous au sein de la classe politique. Cette rencontre des forces vives de la Nation voulue par le GTSC, devra prendre fin avec des séries de recommandations au gouvernement.

Dans la même lancée, la plate forme « E Zingo Biani »annonce une grande conférence-débat le samedi 13 juillet au Centre Jean XXIII sur la situation du pays

 

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères