ActualitésSociété

L’audiovisuel de la RCA se met aux normes internationales

La République Centrafricaine veut conformer sa plate-forme de télédistribution de fréquences-radio à des normes internationales. Le Haut Conseil de la Communication (HCC) rendra publics vendredi 4 mars 2011, les résultats des études réalisées à cet effet, suite aux demandes d’autorisation d’utilisation de fréquences sur le territoire centrafricain par les stations radios de la place.

Ces études concernent les Radios communautaires de Bossangoa, Paoua et Birao, la Radio Ndeke-Luka pour ses fréquences de Bambari et Bouar en FM, et la Radio ICDI de Boali en Onde courte.

« Avec les fréquences impaires tous les postes récepteurs du monde entier peuvent être utilisés avec aisance, contrairement aux anciennes fréquences qui créent assez de perturbations », explique Philippe MANGAMABADA, Haut Conseiller en charge de diffusion des Nouvelles Technologies et des Relations avec l’Agence pour la Régulation des Télécommunications (ART).

Il ajoute que  son institution a bénéficié en décembre 2010, d’une mission d’expertise de la Radio France Internationale pour « la réalisation des ces études dont les résultats couvriront tous l’espace audio-visuel centrafricain ».

La réorganisation des Modulations des Fréquences (FM), qui sont actuellement utilisées en République Centrafricaine se fera ultérieurement lors d’une réunion du HCC avec les Permissionnaires.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères