ActualitésSociété

©AFP
Un véhicule ramassant le coton stocké par les agriculteurs

Kémo : les cotonculteurs exigent du gouvernement le paiement de plus de 9 millions F Cfa

Les cotonculteurs de Sibut dans la Kémo sont montés au créneau ce 29 juillet 2019 pour exiger des autorités de Bangui le versement de plus de 9 millions de francs Cfa, représentant les arriérés de trois ans.

« Nous exigeons du gouvernement de nous payer les arriérés estimés à plus de 9 millions et nous attendons le résultat dans l'immédiat », a fait savoir Joachim Wayé, un des cotonculteurs de Sibut.

Les mécontents menacent de manifester dans la ville en bloquant l'accès au marché pour exprimer leur colère.

"Si le gouvernement ne nous verse pas nos dûs, nous entreront en grève et bloqueront l'accès au marché de Sibut", a prévenu une cultivatrice joint au téléphone par Radio Ndeke Luka.

Cette colère a été exprimée peu après l'adoption de la loi créant l'Office National de Coton (ONC) le 16 juillet 2019 par l'Assemblée Nationale.

A l’heure où nous mettons l’information en ligne, le gouvernement n'a pas encore réagi à cette plainte, mais officiellement d’après la conclusion du conseil des Ministres lu sur la Radio nationale, le gouvernement projette dégager plusieurs millions de francs pour payer les arriérés des producteurs de coton.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères