ActualitésSociété

©RNL / Gasmala Moustapha
Des maisons d'habitation détruites au quartier Passeur-Bac à Bria-centre, le 11 août 2019

Haute Kotto : les personnes retournées de Bria appellent à l'aide

Depuis près d'un mois, des déplacés du site Pk3 à Bria, chef lieu de la Haute Kotto, ont commencé progressivement à regagner leurs domiciles. Seulement, leurs conditions de vie demeurent précaires. Ces personnes crient au secours.

Ces retournés sont précisément ceux du quartier Passeur-Bac dans la ville de Bria ainsi que les déplacés des villages situés sur l'axe Ouadda. Au quartier Passeur Bac, au moins 30 personnes se sont déjà réinstallées et vivent dans des conditions difficiles. Après plusieurs années passées sur le site de Pk3, ces habitants s'engagent résolument à refaire leur vie à domicile, mais avec beaucoup de difficultés.

Sur les visages, on lit la souffrance. Ces personnes n'ont ni moyens financiers ni nourriture. Une dizaine de maisons sans toitures, envahies par des herbes leur servent actuellement d'habitations. Ces personnes retournées sont à la merci de toutes les maladies, des insectes voire des reptiles. Pour le moment, elles ont besoin d'une assistance humanitaire.

"Dans notre quartier, le puits est impropre. Nous avons des latrines en mauvais état et des maisons sans toitures. Beaucoup de gens souhaitent revenir à domicile, seulement ils manquent d'abris", a déploré Aristide Bokio, un des retournés.

"Nous demandons aux ONG et au gouvernement de voler à notre secours", a sollicité Aristide Bokio précisant qu'aucun représentant de l'Etat "préfet, sous-préfet et maire" ne sont rapprochés d'eux pour se rendre compte de leurs difficultés.

Le retour progressif de la paix à Bria et certaines difficultés rencontrées sur le site des déplacés, constituent les facteurs favorisant ce retour à domicile.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères