COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésSociété

©RNL/Rolf Stève Domia Leu
Quelques réfugiés congolais débarqués au village Toko-Kota, en septembre 2020

Le Haut-commissariat pour les réfugiés vole au secours de 3000 réfugiés congolais

Ils sont originaires du village Bouda dans la province de Bili, au nord de la République démocratique du Congo. Ces ethnies Momö et Banda ont fui les exactions de l’armée congolaise pour trouver refuge au village Toko-Kota à 20 kilomètres de Kouango au bord de la rivière. Une mission du HCR a séjourné dans la région du 3 au 8 septembre 2020. Ces déplacés abritent dans un camp de fortune s’étendant sur 5 hectares. Où les abris sont essentiellement faits en bâches, en pailles et en bambous. Sur ce site, il n’y a pas un centre de santé, pas de point d’accès à l’eau potable, pas d’école et pas de latrines. Les réfugiés se soulagent au bord de la rivière ou à l’air libre. Le repas est irrégulier et inconsistant selon certains réfugiés. Il n’y a que le HCR qui vient en aide à ces personnes désespérées. Malgré cet appui, les besoins sont encore immenses.


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères