Elections 20/21 en Centrafrique

ActualitésSociété

©RNL/Vianney Ingasso
Synthia Bouvier-Garzon, présidente de la Fondation Bouvier-Garzon

"Je veux que la honte change de camp et que les victimes de viols disent stop"

Au cours d'une entrevue avec la Radio de la paix et du développement, Synthia Bouvier-Garzon, présidente de la Fondation Bouvier-Garzon présente l’objectif de cette structure en Centrafrique. Pour elle, la honte doit changer de camp. Cependant elle affirme que les victimes après s'être violées, doivent dire stop.


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse