ActualitésSociété

Le CICR au secours des déplacés de Ndele

Plus de 500 personnes déplacées par les combats perpétrés le 21 mars 2011 vers Ngarba à Ndele (nord du pays), entre les rebelles de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) et l’armée centrafricaine, ont reçu une aide en vivres du CICR (Comité international de la croix rouge) basé en Centrafrique.

Les combats répétés de ces dernières semaines ont contraint la population à une migration massive à Ndele, précise un communiqué du CICR. Les colis alimentaires distribués contiennent entre autres du maïs, des arachides, de l’huile et du sel pour une période d’un mois.

« Ces déplacés n’ont pratiquement plus rien à manger à part les vêtements qu’elles portent sur elles », indique dans ce communiqué Bettina Scholdan, responsable des opérations du CICR dans la région. D’après l’évaluation sur terrain de la Croix rouge centrafricaine, ajoute-t-elle, « plusieurs maisons ont été détruites et laissent ces dernières sans abris ».

Pourtant, s’inquiète la responsable, « la saison des semailles commence en avril ». En prévision, affirme-t-elle, « les habitants avaient entreposé des semences parties en fumée et n’ont plus rien à semer en vue de la prochaine récolte ».

« Très préoccupé par le risque de détérioration de la situation, le CICR entretient un dialogue régulier avec les parties en présence pour s’assurer que les villageois ne seront pas pris pour cible et que les blessés pourront être soignés », conclut-elle.

Le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la ville avait annoncé le 21 mars dernier qu’une attaque de deux villages par les rebelles avait fait 7 morts et plus de 149 maisons incendiées.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères