#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©RNL/Stéphane José Flémalé
Vue d'une partie de la route nationale N°1, occupée par des commerçants et vendeurs à la sauvette, septembre 2021

Bangui : difficile de circuler aux marchés du Pk 12 et de Pétévo

Plusieurs marchés de la capitale centrafricaine sont quotidiennement inondés de vendeurs à la sauvette, d’étals non autorisés et de véhicules parqués sur la chaussée. La présence de ces installations rétrécit la largeur des voies et entrave la bonne circulation. Cette situation entraine des embouteillages.

Au marché du Pk12 dans la commune de Bégoua, à la sortie Nord de Bangui sur l'axe Boali, la voie est toujours rétrécie. De part et d'autre de cette chaussée, des marchandises sont installées à même le sol. Juste devant ces marchandises, des vendeurs de pains et des marchands d'autres articles, à l’exemple des pièces de quincaillerie, se bousculent pour se frayer un passage. Du coup, la circulation devient difficile voire impossible.

« Nous sommes fatigués de cette situation »

"Ici, nous avons toujours de la peine à bien circuler librement. Car les marchandises sont installées sur la chaussée. Et pourtant on leur a construit un marché à Lando, au Pk 13. Ils doivent aller là-bas. Cette situation cause parfois des accidents de la route. Nous sommes fatigués de cette situation" déplore Tony, conducteur de mototaxi.

Face à cette difficulté, les responsables de la municipalité appellent les forces de l'ordre à y mettre fin.

"La municipalité n’a pas donné l’ordre aux gens de vendre. La force publique, notamment la police et la gendarmerie, est là pour prêter mains fortes à la municipalité. Elle doit utiliser la force pour dégager tout ce monde-là" martèle Emmanuel Gazanguinza, maire de Bégoua.

Situation alarmante à Pétévo

A Pétévo dans le 6ème arrondissement de Bangui, c'est encore pire. A partir de 16 heures, circuler devient totalement impossible. L’avenue qui traverse ce marché est quasiment occupée par des vendeurs de poissons, de friperies ou de chaussures. Cette dame est venue acheter du poisson.

"Lorsque tu es pressé, tu ne peux même pas passer par le marché de Pétévo. Il y a trop d’embouteillages. Et cela est causé par les commerçants qui s’installent sur la voie, rendant ainsi difficile la circulation" souligne une habitante du quartier.

Une municipalité dépassée 

Plusieurs fois la municipalité, à travers des opérations musclées, a déguerpi ces vendeurs. Cependant, sans succès. Le suivi de ces opérations de déguerpissement pose, en effet, toujours problème. Les commerçants reviennent constamment sur les lieux.

 

Sur le même sujet: Bangui : Marché Pétévo déporté en pleine chaussée, bloque la circulation sur l'Avenue CEMAC

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse