#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©Droits réservés
Des fonctionnaires et autres clients d'Ecobank Centrafrique amassés devant l'agence du centre-ville pour des opérations bancaires

Centrafrique : des usagers dénoncent les tracasseries dans les banques à la fin du mois

La période de paiement de salaires est synonyme de tracasseries pour certains clients de banques. Si d’aucuns déplorent le manque d’argent en espèce, d’autres par contre, critiquent les perturbations de réseaux qui ne leur permettent pas de faire de retraits au moment voulu.

C’est un problème devenu récurrent dans plusieurs banques de la capitale et des villes de province. A chaque fois que les travailleurs veulent entrer en possession de leurs salaires mensuels, ils doivent faire face à toutes sortes de difficultés.

Germain Bruno Koy, présent dans le rang de 8 heures à 12h, n’a pas pu faire des opérations pour espérer toucher son argent à l’agence centrale d’Ecobank au centre-ville.

"Je suis présentement coincé à la banque car on nous dit qu’il y a un problème de connexion. Je ne sais quoi faire pour l’instant. Nous avons déjà passé plus de 5 heures ici à attendre", fait-il savoir.

Chaque banque a son problème spécifique

Quelques clients des Caisses Mutuelles de Centrafrique sont dehors et discutent entre eux. Les uns indiquent que leur salaire a été viré depuis jeudi dernier mais jusque-là, il n’est pas encore disponible sur leurs comptes. Déjà sur 7 caisses disponibles, seulement 3 sont opérationnelles. A ce problème, s’ajoute le manque d’argent en espèce.

"Nous sommes là depuis le matin puisque le salaire a été viré depuis la semaine dernière. La banque dit qu’elle est en train de traiter les salaires. C’est toujours le cas ici aux CMCA. Si le salaire n’est pas traité dans un délai raisonnable, on nous dit qu’il n’y a plus d’argent ou on nous exige de ne pas toucher la totalité de notre salaire", explique Paulin, un abonné à l’établissement bancaire.

Malgré plusieurs tentatives, les responsables de ces banques ne sont pas disposés à apporter des clarifications sur ces manquements. Cependant, les clients pointent du doigt le manque de suivi du côté du gouvernement qu’ils appellent à régler ce problème qui affecte toutes les villes du pays où il y a des banques.

 

A lire aussi:

Bangui: la fin du mois est synonyme de galère pour les fonctionnaires dans les banques

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse