#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

La CNSS contre un DG intérimaire

Bras de fer entre le ministre de la Fonction Publique et Le Conseil d’Administration de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Le CA du CNSS s’oppose  à une décision du ministre suspendant l’actuel Directeur Général et en nommant un autre.

Pour le CA, le ministre de tutelle n’est pas habilité à nommer ou à suspendre un cadre de l’institution.

Selon Daniel NDITIFEÏ-BOYSSEMBE, président de ce conseil,  la pomme de discorde est relative au versement « des frais de mission de 15 jours au lieu de 7 au Directeur Général, à titre de participation à un séminaire à Turin en Italie ».

«  Des frais jugés trop élevés par le ministre de la Fonction Publique et son cabinet». Le président du Conseil d’Administration de la CNSS a précisé que ces arguments ne sont que des « prétextes fallacieux car il s’agit  de dépenses inscrites au budget et adoptées par l’instance de décision ».

Pour lui, « le Directeur Général n’a détourné aucun sou et il invite ses détracteurs à prouver le contraire ». Il a indiqué en conséquence que « les arrêtés pris à cet effet par le ministre sont illégaux, du fait de la démission du gouvernement qui n’évacue que des affaires courantes ».

Le président a conclu que « le ministre a outrepassé ses prérogatives. Il s’est arrogé les prérogatives du conseil d’Administration ; seul le conseil est habilité à révoquer et nommer un cadre, et le ministre ne fait qu’entériner sa décision ».

Pendant toute la journée du lundi 11 avril 2011, les forces de l’ordre ont investi l’enceinte de l’institution à la demande du Conseil d’Administration pour empêcher l’équipe du Ministère de la Fonction publique d’aller installer le Directeur Général  intérimaire.

Signalons que la Radio Ndeke Luka n’a pu pour le moment obtenir une réaction en question, celui étant en voyage à l’étranger.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse