#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©Droits réservés
Les barges de carburant aux larges du port de Kolongo dans le Sud-est de Bangui

Centrafrique : nouvelle annonce d’arrivée de produits pétroliers à Bangui

Pendant que la crise d’hydrocarbures continue de paralyser la République centrafricaine, le gouvernement a annoncé l’arrivée d’une nouvelle cargaison de produits pétroliers. Selon le ministère de l’Energie, trois barges contenant de l’essence et du gasoil en provenance du Congo, sont arrivées ce dimanche 31 juillet 2022 au port de Bangui. Le contenu de la cargaison est en dépotage à la Société centrafricaine de stockage des produits pétroliers.

Le dépotage de ces produits pétroliers a démarré ce lundi, 1er août 2022 avec 750.000 litres de gasoil et 1.750.000 litres de super. Selon les responsables du ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, ces produits destinés à la société Total, pourraient dans quelques jours alléger la peine des usagers.

"Là, nous sommes en train de dépoter les produits contenus dans des barges qui viennent d’arriver. Si tout va bien, d’ici mercredi voire jeudi prochain, vous allez vous rendre compte que toutes les stations Total seront desservies en produits pétroliers" a fait savoir Alain Fidèle Kolongato, directeur de cabinet au ministère de l’Energie et de l’Hydraulique.

Depuis le lancement en juillet dernier de la campagne fleuve, c’est pour la deuxième fois que Bangui reçoit des cargaisons d’hydrocarbures. S’agissant de la distribution des produits, les autorités indiquent que des mécanismes sont prévus.

"Total pourrait faire session aux autres"

"Les 1ères barges qui sont arrivées en juillet dernier, étaient une cargaison du groupe Tristar. Dans le mécanisme de gestion des produits pétroliers, il y a des sessions. C’est-à-dire, un mécanisme de compensation entre les différents marqueteurs. Lequel, nous gérons. Ainsi, Total pourrait faire session aux autres" a précisé, Alain Fidèle Kolongato.

A en croire les autorités centrafricaines, plusieurs distributeurs d’hydrocarbures ont positionné leurs produits en République démocratique du Congo en vue de les acheminer à Bangui.

Cette annonce intervient après celle faite en juillet dernier par le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Arthur Bertrand Piri. Le membre du gouvernement avait fait savoir que ces produits étaient destinés aux stations-services. Cependant, quelques jours plus tard, d’autres sources affirmaient que qu’ils appartenaient à la Minusca, la mission de l’Onu pour le maintien de la paix en République centrafricaine.   

 

Sur le même sujet :

Centrafrique : la pénurie de carburant s’aggrave à Bangui

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse