#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

Les jeunes de Berberati réclament une ville sans police

Les jeunes de la ville de Berberati (ouest) ont exigé mercredi 27 avril 2011, le départ de l’équipe de la police et la fermeture du commissariat de leur localité. Selon eux, il y a trop d’incidents et de dérives dont sont victimes les populations du fait des agents de police. Le dernier incident qui est la goute d’eau qui a débordé le vase est lié à des coups de feu tirés par des policiers, sans raison apparente et ayant fait des blessés.

Les responsables du commissariat pour leur part se justifient. Interrogé par le correspondant de Radio Ndeke Luka, ils expliquent que « les jeunes de Berberati leur en veulent à cause de la lutte effrénée contre le trafic et la consommation du chanvre indien et les jeux de hasard».

Cet argument est  rejeté en bloc par ces derniers. Ils comptent d’ailleurs organiser prochainement une marche pacifique pour afficher leur mécontentement.

Face à la situation, le préfet de la localité Joseph Sallé a convoqué les parties en conflit pour calmer la tension.

Il faut dire que ces agents de la police viennent de prendre service à Berberati. Ils ont remplacé une équipe qui était en désaccord avec leurs responsables hiérarchiques.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse