ActualitésSociété

Les conducteurs des taxis et bus contre la hausse du prix de carburant à la pompe

Les conducteurs des taxis et bus sont mécontents de  l’augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe en RCA depuis le 1er mai 2010. Ils ont tenu une assemblée générale sur la question le 4 mai à la Bourse de travail à Bangui.

Selon Jean-Brice Port Djiane, secrétaire général du syndicat des conducteurs des taxis et bus interrogé par Radio Ndeke Luka, à l’issue de cette assemblée, ils ont décidé de l’augmentation des prix de transport en commun qui passera de 165F Cfa à 250F Cfa (environ 0,25 à 0,38 Euros) pour les taxis et 135 à 150F Cfa (environ 0,20 à 0,22 Euros) pour les bus.

A Berberati, chef lieu de la préfecture de la Mambéré Kadéï (Sud-ouest du pays), les conducteurs des taxis-brousses et taxis moto de la ville ont aussi menacé de majorer leurs tarifs.

Selon Parfait Anicet Mbaye, ministre d’Etat  centrafricain des transports, la prise de position de ces conducteurs est hâtive et qu’il faut recourir aux textes en vigueur.

Signalons que c’est la seconde fois en deux ans que les prix des produits pétroliers connaissent cette hausse en RCA, à la demande des institutions financières internationales, notamment le FMI et la Banque mondiale.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères