#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

Un usurpateur de titre pris la main dans le sac

99 jours pour le voleur et un jour pour le propriétaire. Cet adage s’est appliqué ce 13 février sur un faussaire de 29 ans. Il a été appréhendé par les éléments du Commando d’Intervention Rapide dirigé par le capitaine Anatole Ngaya.

Dans les faits, ont raconté des témoins, le faussaire s’est présenté comme l’adjoint  de Anatole Ngaya,  capitaine  à la garde présidentielle,  pour subtiliser de l’argent auprès de  la Directrice Commerciale de l’Energie Centrafricaine ENERCA. L’usurpateur a reconnu les faits.

Interrogé par Radio Ndeke Luka, ce dernier a déclaré qu’il est célibataire, car sa femme vient de le quitter et ne sait à quel sein se vouer. Par cette pratique, il arrive souvent à joindre les 2 bouts. Le faussaire s’est dit aussi un des éléments qui avaient conduit en 2003 au pouvoir par coup d’Etat François Bozizé. Une affirmation rejetée par Anatole Ngaya.

Pour couronner tous ces faits, Vie de Dieu Ngokozengué, Responsable de la pharmacie La PALOMA, a failli faire les frais de cet escroc. Il a affirmé que ce jeune s’était approché de lui il y a quelques temps et s’était exprimé en ces termes. « Je viens de la part de Anatole Ngaya du CIR. Etant frappé d’un deuil dans notre camp, il m’a mandaté de venir chercher un peu d’argent auprès de vous pour les funérailles ».

« Au moment où je lui demandais de m’attendre pour une descente sur le lieu indiqué, ce monsieur que je reconnais d’ailleurs avait pris la fuite », a précise Vie de Dieu Ngokozengué.

L’usurpateur se trouve encore dans les locaux du Commando d’Intervention Rapide pour nécessité d’enquêtes.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse